Défiscaliser en France avec les monuments historiques

La loi d'exonération fiscale sur les monuments historiques existe depuis près de 100 ans. Cette loi d'exonération fiscale vise à promouvoir l'entretien et la restauration des biens classés monuments historiques ou inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Investir dans les monuments historiques

Une opération de Monuments Historiques consiste à acquérir une propriété classée nécessitant un important travail de développement. Les coûts de restauration et d'entretien, ainsi que les intérêts sur les prêts liés à l'acquisition de terrains et d'ouvrages, sont déductibles à 100% du revenu imposable. Le déficit généré est déductible du revenu total, sans limites. Réservé aux contribuables domiciliés en France qui acquièrent ou possèdent des biens classés, enregistrés ou reconnus par des émissions culturelles et qui effectuent des travaux de restauration, cet appareil vous permettra de bénéficier d'une déduction totale des frais de rénovation immobilière. Un revenu total et imposable, réparti sur 3 ans. Il y a plus de 100 ans, le 31 décembre 1913, une loi sur les MONUMENTS HISTORIQUES a été établie. Depuis lors, il a accordé aux investisseurs qui achètent ce type de propriété, afin de restaurer et de louer, des mesures d'exonération fiscale très favorables tel que l'on peut le voir sur http://defiscalisationmonumenthistorique.fr/. Vivez sur le site et gérez votre domaine. Les dépenses pour la propriété liée à la partie occupée par vous sont attribuables à votre revenu général. Les autres dépenses sont les revenus de la propriété. En cas de déficit, il peut être déduit du revenu global sans limites. Les autorités fiscales admettent que les trois quarts des dépenses sont engagées pour la partie ouverte au public et le quart restant est pour la partie privée.

Défiscaliser avec les monuments historiques

Défiscaliser avec les monuments historiques

Déduire ses revenus

L'investissement dans le cadre de la loi sur les monuments historiques reste avant tout un investissement immobilier; Au-delà du caractère incitatif de la loi, les principes de base de tout investissement immobilier doivent être respectés, tels que la qualité du poste, le rapport qualité / prix, la rentabilité de la location. Par dérogation au déficit commun du droit commun, une personne qui possède un monument historique peut déduire du total des coûts du revenu et des charges foncières associés à la gestion de la propriété lorsque cette dernière ne vous fournira pas de revenus locatifs. Non classés certains bâtiments ouverts au public peuvent également bénéficier du plan à condition qu'ils aient obtenu l'approbation du ministère du Budget ou du directeur régional des recettes, d'ici le 1er janvier 2014. La réglementation du monument historique prévoit que, pour déduire 100 % de l'emploi sans la propriété est ouvert au public durant les trois années suivant le dernier rapport complet, le propriétaire doit être en mesure de démontrer qu'il maintient cette propriété affectée au loyer et qu'il prend les mesures nécessaires (mandat de gestion assigné) à une agence, par exemple). Il n'a aucune obligation de se comporter dans ce sens.